A voix haute

Ce que je pense et à voix haute !

rainbow

Bandini

Bandini Le réalisateur belge Dominique Deruddere adapte ici, avec une rigoureuse fidélité, le roman de John Fante, l’écrivain américain à la mode, qui se décrit lui-même sous les traits d’Arturo Bandini, ce fils d’émigrés italiens d’une petite ville du Colorado. Durant le rude hiver 1928, le père d’Arturo, qui est maçon, est à court de travail. En outre, il a perdu au poker. Sa femme, Maria, s’endette chez l’épicier. Enfin, le père reçoit une commande : il doit construire une cheminée chez une riche veuve, Mme Hildegarde qui, aussitôt, tombe sous le charme du bel Italien. Celui-ci succombe et, quelques jours plus tard, pris de remords, rentre chez lui. Mais la belle Maria a la fierté ombrageuse. Elle renvoie immédiatement son mari qui, désemparé, retourne chez Mme Hildegarde. – Le temps passe, Maria s’obstine. Il ne reste plus à Arturo, le fils aîné, qu’à prendre la situation en main. Joli film, souvent émouvant, « Bandini » doit beaucoup au choix idéal de ses interprètes, d:Ornella Muti (Maria) à Faye Dunaway (Hildegarde), en passant par l’excellent Joe Mantegna, découvert dans « Engrenages » ou « Parrain d’un jour »…

Leave a Reply