A voix haute

Ce que je pense et à voix haute !

rainbow

Le Fruit Défendu

Le Fruit Défendu Arles, 1951. Un médecin intègre et honorable fête son anniversaire en compagnie de sa mère, de sa femme, de ses enfants et de ses amis. Tous s’accordent à louer ses mérites. Il est pourtant détenteur d’un bien lourd secret. Possédé soudain par le démon de midi, il s’entiche passionnément d’une garce ravissante rencontrée par hasard. Mais Arles est une petite ville. Tout le monde le connaît, l’aime et le respecte. Difficile, dans ces conditions, d’entretenir secrètement une liaison. Il y parvient cependant, au prix de mille mensonges. Mais il a mis le doigt dans l’engrenage et forcément, un jour, il faut rendre des comptes. Fernandel est parfait dans un rôle conflictuel, surprenant de vérisme, confondant de vérité. La fin, petite merveille de raccourci, va-t-elle vraiment tout résoudre ?

Le chat

Clémence et Julien vivent dans un petit pavillon de la banlieue parisienne entre des chantiers de construction de gigantesques HLM. S’ils se sont aimés jadis, aujourd’hui, ils ne se supportent plus. Leurs violentes disputes ont progressivement laissé place à un silence cruel et pesant. Chaque jour, ils déjeunent à une table différente, font leurs propres courses qu’ils mettent sous clé et se lancent des petits papiers pour communiquer. Un soir, Julien ramène un chat abandonné à son domicile. Il reporte sur lui toute son affection. Clémence est folle de jalousie. Dans un moment de désespoir, elle tue l’animal à coups de revolver… L’angoisse est à son comble, l’agonie est proche. Ces deux êtres qui se déchirent ne savent même plus qu’ils s’aiment encore. L’habitude qui tue a rangé au rayon des souvenirs le bonheur qu’ils ont* partagé pendant des années. L’incommunicabilité est révélatrice d’un drame latent. Formidable adaptation d’un roman de Georges Simenon, « Le chat » est un film vraiment bouleversant, un film qui vous pousse à ouvrir les yeux sur ceux qui font votre quotidien. Ceux que votre amour néglige alors qu’ils sont les plus importants. Le duo Jean Gabin-Simone Signoret est étouffant de vérité.
A revoir…

Leave a Reply