A voix haute

Ce que je pense et à voix haute !

rainbow

Le trou normand

Circonstances atténuantesVieux routier du vaudeville français, réalisateur de l’immortel « Circonstances atténuantes », avec Michel Simon et Gaby Morlay, Jean Boyer tourne une comédie paysanne avec le grand fantaisiste du moment, Bourvil. Celui-ci incarne, comme à l’habitude, un brave idiot de village. Hippolyte hérite d’un café à condition d’obtenir un diplôme en un an, faute de quoi l’établissement reviendra à sa belle-sœur et à sa fille Javotte. Une timide institutrice, Madeleine, aidera le brave garçon à triompher, malgré la sotte et vaniteuse Javotte. Nadine Basile (Madeleine), décrochera cette année-là le Prix Suzanne Bianchetti qui récompense la jeune comédienne la plus prometteuse. Quant à Javotte, c’est une inconnue* qui balbutie son premier rôle à l’écran, Brigitte Bardot. Pour elle, le tournage fut une expérience « effrayante » (sic). Une énorme déception, le cinéma ! N’empêche qu’elle continua, soutenue et encouragée par son fiancé Vadim, qui l’épousa en grande pompe un mois après la sortie du « Trou normand ». Vous l’avez compris : voici un film-document, à voir pour découvrir enfin Nadine Basile !

Leave a Reply